Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Nous

  • : Blog Tahiti olga et cie
  • : Bonjour, Vivre 2 ans à Tahiti... Le rêve, non ? Alors suivez nous dans l'aventure, regardez, vivez, vibrez... A bientôt. Olga
  • Contact

Au Fil Des Mois

2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 01:53
Samedi 1h30 du matin
Nous dormons paisiblement quand soudain  "Dring... Dring...".
Réveille en sursaut, Fred décroche et discute cinq bonnes minutes. J'attends dans le lit inquiète. C'est Pat qui nous prévient d'une alerte tsunami prévue pour 8 heures du matin. Ce tsunami fait suite au séisme du Chili. Bon, nous avons encore le temps et décidons de nous recoucher jusqu'à 6 heures du mat. Nous partirons après. Doux rêve !!! Une demi-heure plus tard "Dring...dring..."
Je commence à comprendre que notre nuit va être courte. Collègues à Fred et "plan boule de neige" en action (en cas de danger, ce plan consiste à prévenir tous les militaires de son service sans que la chaîne ne soit rompue). Le tsunami n'avance pas plus vite et donc coriaces, nous allons de nouveau au lit mais... Le dernier coup de fil de Pat vers 3 heures nous fait réagir et nous devons vraiment évacuer les lieux (nous habitons à 50 mètres de la mer). Debout les enfants.
La police arrive avec la sirène dans la rue, haut parleur à la main et  demande à tous les habitants de quitter la résidence. Vite un sac avec tous les papiers important (mes bijoux aussi), un change et la trousse de toilette. Coup de stress et qui dit coup de stress dit enguelade. On ne change pas une famille qui gagne ! Les alarmes de la ville tintent pour signaler le danger. Fred décide de ranger un maximum de choses en haut des armoires. Et moi, vu l'heure je n'ai pas le courage.  A 4 heures, je pars donc avec les enfants en voiture chez Johanna. Fred nous rejoindra en vélo quant il aura fini son rangement !P1110025Actualité, café tout le monde est débout au aguet. A cinq heure, Fred arrive et nous attendons tous, plus ou moins sereinement les événements. La fin de l'alerte sonne vers 11 heures du matin et nous rentrons épuisés de cette nuit.

Nous avons beaucoup de chance, le tsunami haut de 50 cm ne fera pas de dégât . Depuis que nous habitons Tahiti nous avons eu deux alertes tsunami et une  alerte cyclone !
 Il vaut mieux prévenir que guérir !                                                                 

P1110031

Merci Johanna de ton accueil.
Gros bisooouuuuuuuuus.
Partager cet article
Repost0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 02:58
Après la sortie dauphin, nous avons mangé au fare, fait la valise (payé la pension et oui il y a des mauvais côtés aussi au paradis) et direction le lagoonarium de Moorea.

Franchement ce week-end a été une succession de bonnes surprises. Encore des mots difficiles à trouver pour décrire ce coin paradisiaque. C'est un petit îlot, tout en longueur, caché derrière un gros motu. C'est fait de bric et de broc, de coquillages suspendus, de bois flotté, c'est superbe !

Un jeune homme nous attribut un cabanon.
Jeté du sac de plage et en avant pour la découverte en masque et tuba du jardin de corail. Nous allons dans l'eau : une corde est installée pour former un parcours à travers les coraux. Nous tenons cette corde (pas toujours rassuré : j'ai peur des coraux et Mélissa aussi).
Thomas s'accroche à Aurore (nous n'avons pas pieds sauf à certain endroit où les coraux sont surelevés) , Fred tente de convaincre Mélissa de nous suivre, Nicolas et moi essayons de suivre "Aurore l'intrépide" pour ne pas nous sentir seuls.

 Émerveillés par les fonds marins Aurore et Thomas sont comme des poissons dans l'eau et nous larguent Nico et moi.
Les deux trouillards se retrouvent isolés, la peur au ventre, avec des oursins sur les coraux. "Au secours" comment ne pas les toucher et continuer notre chemin... Tête dans l'eau : en plus c'est profond, il y a un peu de courant... 
Ca y est, gros moment de panique, je crie après Nico (ça doit être de sa faute, zut alors !), Nico hurle "Je vais pas y arriver"
Je crie de plus belle, en avançant malgré tout sur les coraux (beurk ! c'est beau mais j'ai peur de les toucher).
Voyant que je ne ferai pas demi tour pour aller le chercher, Nico prend son courage à deux mains et avance. Comme d'habitude tout se passe à merveille et j'adore cette tranquillité d'âme que nous avons dans la famille.
Là, si les gens nous ont vu ou entendu, ils ont du nous prendre pour de gros tarés !
Ouf j'en peux plus !
A la fin du trajet nous arrivons sur un banc de sable. Il y a une multitude de poissons à notre arrivée, c'est inouï. En fait le jeune homme qui nous accueilli donne à manger aux poissons. Là c'est génial, les raies viennent nous effleurer, nous voyons un poisson trompette (je ne savais pas qu'un poisson comme cela existait !) et encore pleins d'autres poissons. Fred, Aurore et Thomas ont eu le privilège d'apercevoir cinq requins.


fevrier11-1.jpg
fevrier12.jpgSejour-Aurore4-1.jpg

Un petit tour en kayac pour les enfants et c'est l'heure du retour sur Tahiti.
Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 21:49

Réveil de bonne heure et de bonne humeur, ce samedi 13 février.
Pour les plus courageux (je n'en fais pas partie) promenade en kayac sur le lagon.

Puis départ à l'Intercontinental. Je croise les doigts pour que notre programme ne sois pas annulé ! Les soigneurs s'occupent des trois dauphins. Ils ont du être évacué, de leur bassin naturel, en brancard peu avant le cyclone et se sont blessés sous les nageoires pectorales.

C'est un dauphin à la retraite qui a travaillé pour "l'U.S Navy". Il a toujours vécu en captivité. Le dauphin que l'on nous présente est un "Grand Dauphin" ou dauphin souffleur. Son nom scientifique : tursiops truncatus. Il peut vivre jusqu'à 25 ans, mesurer entre 2,5 à 4 mètres et pèsent de 190 à 270 kg. Il peut nager jusqu'40 km/h.

Ca y est nous entrons dans l'eau et c'est évidemment incroyable ! Non seulement de voir un dauphin de si près mais de pouvoir aussi le toucher. Il se laisse faire, et comme tous les animaux, la récompense n'est pas bien loin. Le programme dure une demi-heure dont 20 minutes dans l'eau et cela passe très très vite.


Séjour Aurore2

Sejour-Aurore3.jpg
Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 00:19

14 heures nous partons en direction de l'Intercontinental car une surprise attend Aurore. Les enfants ont du mal à tenir le secret... Nous allons faire du parachute ascensionnel accroché tous les six en même temps. C'est nouveau "tu vas voir Aurore, ça a l'air génial". Aurore est contente, les enfants ne comprennent rien : "mais maman et les daup...". Je sors tout mon attirail de grimaces hypers discrètes : yeux exorbités, bouche tordue...
Faites moi confiance les enfants".
Arrivé au bungalow 627, je bous (et non bouille, boue) d'impatience et nous annonçons à Aurore que nous allons dans le même bassin que les dauphins pour les toucher et les embrasser. Nous attendons ce moment depuis plus de trois mois.

Toc, toc, toc... Une hôtesse nous accueille d'air éberlué.
 "Nous avons réservé à 14h45 pour le programme familiale" dis-je
"Ah (toujours l'air ahuri) nous avons annulé toutes les activités à cause du cyclone"
"Vous savez le téléphone ou internet existe, nous venons spécialement de Tahiti  et partons demain soir" moi en colère.
"Nous n'y pouvons rien c'est pour le bien être des dauphins" elle qui se braque.
"J'ai bien compris, mais le minimum est de prévenir les clients un peu avant" moi qui sors sinon je vais dire des horreurs tout en pleurant.
Finalement nous avons rendez-vous pour le lendemain matin, mais je suis toujours en colère. Il n'y a aucun respect, nous sommes bons à payer c'est tout.

Bref, pour nous venger, nous nous installons sur la plage de l'Intercontinental (interdite au non résident de l'hôtel). Fred va quand même demander au concierge l'autorisation et  en profitons une bonne heure. Un vigile arrive et nous expulse gentiment :
"Ce n'est pas au concierge de prendre une décisions si grave mais au sous-directeur".
Main devant la bouche
"Au pardon, nous ne savions, de ce pas nous nous dirigeons vers la sortie".
 J'appelle fred et les enfants qui eux se trouvent au milieu de la plage sur le ponton flottant.

Vers 16h, nous nous rendons "au petit village" à Haapiti, endroit qui rassemble des restaurants, curios, boutiques, etc.... En face se trouve l'ancien "Club Med" désaffecté. Fred a une heure pour trouver une entrée à travers le grillage et  prospecter avec son détecteur de métal sur la plage du club. Pendant ce temps shoppings, bonbons, glaces et café.

17 h, Fred  rentre bredouille, il a mis 20 minutes pour entrer  et aller sur la plage et 20 autres minutes pour le retour !

Retour à la pension, piscine, couché de soleil. Ha ! La famille Pic,  vous allez recevoir des cartes postales très drôles, nous les avons écrites durant l'apéritif je ne sais pas si vous allez rire mais pour nous l'écriture était grandiose.
fevrier9.jpg
Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 03:26

Vu de la pension Tehuarupe.
Aucun commentaire tout est dans le titre...

fevrier10.jpg

Je précise juste qu'il n'y a aucun arrangement  dans les photos (pas de filtre) c'est du pur, du bio.
Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 00:20
Arrivé à "Aquablue", Jeff l'accompagnateur nous propose d'aller avec lui sur le bateau et de nager avec  masque, palme et tuba pendant qu'Aurore nage avec les raies. Seul Fred et Nicolas restent. J'embarque Thomas et Melissa, et en route pour la pension Tehuarupe.

Ouaaah, magnifique, enfin une pension qui me correspond.
La piscine à débordement absolument superbe... la vue divine... l'accueil par des employés polynésiens ni trop indiscret, ni trop obséquieux...le fare simple (tout est dans une même pièce) mais bien décoré, avec de jolis meubles tout en bois, une cuisine propre avec micro-onde (super cela fait 7 mois que j'en ai pas utilisé un), grille-pain, cafetière, grand frigo (et non le mini frigo de camping de vigueur dans 90 % des pensions), une télévision à écran plat. Suffisamment de serviettes dans la salle de bain (cela aussi, c'est rare dans les pensions)
 Et chose essentielle PAS DE FOURMI !
En un mot c'est génial.

En regardant les photos vous verrez un petit bazar, en fait c'est un fare pour deux personnes pouvant accueillir jusqu'à quatre hôtes en dépliant le clic-clac. Quand j'ai réservé par téléphone, j'ai tenté ma chance avec une demande pour six. La personne m'a répondu que nous serions serrés mais elle pouvez rajouter deux matelas (en échange d'un supplément, cela va sans dire). Voilà "le pourquoi" des matelas dans le fare.

Les enfants m'aident à décharger et vite un plongeon dans la piscine. Entre deux baignades, je réchauffe des poelés campagnardes et à midi nous allons chercher le reste de la famille.

Sejour-Aurore1.jpg
Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 21:24

Direction le belvédère. Quelle angoisse j'ai le vertige et je me demande si je ne vais pas attendre en bas... Non, je vais tenter de maîtriser ma peur. On verra bien...

Pour la première fois nous passons par la route des ananas. C'est comment dire... "sympa mais tape-cul". Je me demande si nous ne sommes pas perdus, nous descendons alors que nous devrions monter !!!  Enfin une route, et oh miracle en cinq minutes nous sommes déjà au belvédère. Super j'ai pas pleuré d'angoisse, je me demande pourquoi j'ai eu si peur  la première fois ? C'est une belle vue mais le soleil se lève à peine et la lumière exceptionnelle n'est pas au rendez-vous.

Nous descendons par la seconde route et évidement Fred, mécontent que je n'ai pas hurlé dans la voiture en montant, appuie un peu trop sur le champignon. Ca y est les boules dans la gorge, les larmes arrivent, j'essaie de me contenir, impossible... Aurore se demande dans quelle famille elle est, et nous traite de "taré", les enfants rigolent, bref tout est comme d'habitude !

Nous atteignons le "Marae de Titiroa", ancien lieu de culte en plein milieu d'un bois de "Mape" (châtaigniers tahitiens). Puis nous allons au Lycée agricole déguster des confitures absolument divines (même si j'aime pas ça). Nous reportons à plus tard le parcours prévu par l'école pour nous faire découvrir l'exploitation,  Aurore est attendue à Aquablue.

fevrier8-1.jpg
Partager cet article
Repost0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 20:54
C'est notre troisième voyage à Moorea. Nous aimons énormement cette île, qui est un véritable havre de paix à une heure de Tahiti.
Cette fois, Aurore fait partie de l'expédition. Pour profiter pleinement de ce week-end, nous nous levons à 4h30 heures du matin pour un départ à 6h. Dur, dur pour Aurore !
En arrivant à Moorea direction la baie de "Cook" à Paopao, à cet endroit nous pouvons imaginer l'arriver des premiers navigateurs... Les polynésiens sur le rivage...
Toujours émeveillés par la beauté et le calme qui y régne.

fevrier7-1.jpg
Partager cet article
Repost0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 01:50
Une petites visites aux grottes naturelles de Mara'a. 
Malheureusement les deux premières grottes sont  cloturées et interdites d'entrées !
Pas d'explications... Nous continuons notre ballades malgré tout, la végétation est toujours très belles. Nous arrivons à la dernière grotte "Teanateatea" qui elle est ouverte.
Voilà une petite promenade sympa mais plus que rapide !

fevrier6.jpg


Partager cet article
Repost0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 02:50
Le permis plaisance option côtière

En arrivant à Tahiti au mois de juillet 2009, Fred me parle vaguement de passer son permis bateau.
Dans un élan de savoir, d'apprentissage, de ...??, Mais qu'est-ce qui m'a pris ce jour là (un neurone en révolte j'imagine), Je lui dit "Tiens moi aussi".

Cinq mois plus tard, mon très cher et tendre me tend des papiers en me disant :
"Ca y est ma chérie, nous sommes inscrits"
"Où" dis-je candidement
"Au permis bateau" dit-il en jubilant
Le saligaud, il savait que j'avais parlé trop vite et que franchement je ne voyais aucun intérêt à passer le permis.

Cher et tendre (grrr..) m'explique que si nous voulons naviguer sur le "canal du midi" (projet de vacances au retour) nous n'aurons pas à passer notre permis en France, que les cours sont bien moins chers en Polynésie, que nous pourrons faire du jet-ski, etc..etc..

 Bon OK j'y suis, j'y vais... Faut voir comment j'ai râlé durant le mois de janvier. C'est prenant l'histoire !!!
Cours théoriques le lundi et le jeudi de 17h à 20h
Il faut savoir le code Vagnon. Sympa pour quelqu'un qui n'a jamais navigué...
Cours de pratique le mercredi et le samedi
3 manoeuvres à savoir : prise de coffre, accostage et sauver un homme à la mer. J'ai dû passer 4 fois sur l'ex-futur cadavre avant de l'attraper par la main (notre moniteur ne voulait pas que l'on utilise la gaffe)

Enfin le jour de l'examen.
  • 6h30 du matin dernière petite leçon de pratique sur la rade de Papeete
  • 8h examen théorique : 0 faute pour Fred et moi.
  • 9h30 passage de la conduite. Je commence à trembler, mon dieu j'ai envie de vomir, la honte si je ne l'ai pas, pitié faites que tout se passe bien : pas de vent, pas de questions tordues, pas de pirogue sur mon passage. Allez je me lance... Ca y est j'y suis je ne vois plus rien ni personne. Quelle panique ! Je ne peux vous dire combien de temps j'ai piloté le bateau mais j'ai réussi... Youpi !
Un énorme poids part de mes épaules, j'ai envie de rire, de crier...
Merci petit chéri pour m'avoir légèrement forcé la main,  je sais que ce permis va m'être très très utile, sachant que pour naviguer sur les rivières ce n'est pas ce permis qui est requis (où il est que je le zigouilleeee...)


Recemment-mis-a-jour1-1.jpg
Partager cet article
Repost0